UNE PETITE HISTOIRE DU TOUR DE FRANCE

LE TOUR DE FRANCE

ANECDOCTES DU TOUR DE FRANCE

De nos jours, le Tour de France est une course cycliste qui dure 3 semaines au mois de juillet, les coureurs parcourent une distance de plus de 3500 kms. La course est composée de 21 étapes et les coureurs empruntent des terrains vallonnés, plats ou montagneux. Des conditions difficiles font le spectacle de la grande boucle qui se terminent toujours sur les mythiques Champs-Élysées. C’est l’une des compétitions les plus suivis du monde avec environ 200 coureurs qui prennent le départ.


Créé en 1903 par Henri Desgrange, grand sportif qui a battu le record de l’heure cycliste qui consistait à parcourir la plus grande distance possible en une heure, était un spécialiste de la presse sportive, il était le directeur d’un journal quotidien sportif qui s’appelait « l’auto ». Contraint de lancer les ventes par rapport à son principal concurrent « le vélo », « l’auto » créa sur une idée de « Géo Lefevre » le fameux Tour de France, le cyclisme étant un sport grandissant à l’époque. Le premier gagnant du Tour s’appelait « Maurice Garin », un jeune cycliste de 32 ans qui avait pratiqué le métier de ramoneur.

Lors du tout premier tour de France, une soixantaine de coureurs s’élancèrent à partir de Paris jusque Lyon, puis Marseille, Toulouse, Bordeaux, Nantes, pour finir dans la capitale. A l’arrivée, il ne restait que 21 coureurs.

A quoi correspondent les fameux maillots de couleurs ? On remarque différents maillots parmi les coureurs. Le maillot vert récompense le meilleur sprinter de la course, le maillot à pois rouge désigne le meilleur grimpeur, le maillot blanc revient au meilleur coureur âgé de 25 ans ou moins, et enfin le maillot jaune au couleur de l’ancien journal « l’auto », qui est le leader du classement général. Tous les coureurs forment un long ruban que l’on appelle, « le peloton », certains coureurs peuvent bénéficier d’être à l’arrière du peloton tout en économisant beaucoup d’énergie. Cependant, à la tête du peloton, les coureurs dépensent beaucoup d’énergie et il est bien difficile pour eux de remporter l’étape. Si un coureur veut gagner une étape ou remonter dans le classement général, il devra s’échapper du peloton, et ainsi aller de l’avant en menant une échappée qui se fera en petit groupe.

Les coureurs doivent être capable de dévaler les pentes de montagne dépassant parfois les 100 km/heure et cela peut-être très dangereux. Les fameuses voitures balai sont là pour ramasser ceux qui sont éreintés et qui abandonnent la course, bien triste fin !

Malheureusement, les histoires de dopage ont terni le tour de France, dont l’affaire Festina en 1998, un scandale d’une ampleur unique. Un beau jour de juillet 1998, un soigneur de l’équipe Festina dont Richard Virenque faisait partie, se fait interpeller à la frontière franco-belge, sa voiture contenait une grande quantité de produits dopants. Le dopage sanguin s’était généralisé chez les coureurs, mais cette arrestation a marqué un changement et l’équipe Festina a été exclu du Tour. Dorénavant, tous les sportifs sont suivis grâce à un passeport biologique qui permet de faire des contrôles inopinés hors compétition. Le cyclisme est le sport le plus contrôlé pour le dopage.

A ne pas manquer, la caravane publicitaire qui passe une heure avant le passage des coureurs divertit les spectateurs. La caravane se compose de beaucoup de véhicules qui distribuent des cadeaux aux fans. Le Tour de France est l’un des évènements et spectacles sportifs le plus mémorable organisait sur le territoire français.