LE VAL DE LOIRE

Les châteaux de la Loire

Le val de Loire héberge de nombreux châteaux qui s’étendent d’Angers jusque Sully sur Loire, on en compte plus de 1000. À l’origine, vers le milieu du XVe Siècles, les rois de France venaient s’installer dans la Vallée de la Loire pour échapper aux anglais et aux Ducs de Bourgogne. La plupart des châteaux ont puisé leurs origines au Moyen Âge, lesquels conservent des caractéristiques architecturales marquantes, cependant, la renaissance a amorcé le remaniement de plusieurs de ces châteaux. Le Val de Loire a été classé en patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO.

De nos jours, la vigne est l’une des grandes richesses du Val de Loire, plus de 60 000 hectares sont plantés de part et d’autre le long du fleuve, (3eme vignoble de France), ce qui façonne le paysage et qui fait vivre beaucoup de famille.

La Loire jouit d’un climat modéré et cela permet à la vigne de s’acclimater, il n’y a que peu d’écart thermique. Le fleuve est un atout pour le raisin et auparavant, il était la voie de communication majeur des petits villages qui faisaient livrer le vin à Paris. Dorénavant, place à la plaisance qui fait rage, on peut louer des bateaux pour naviguer sur les canaux.

Château d’Amboise : Lieu de sépulture de Léonard de Vinci, cet endroit a vu passé plusieurs rois de France dont Charles VII, François premier ou encore Henri II. Pourtant, au XVIe siècles, par manque de séjours royaux, le château devint une prison, dont les traces des prisonniers, (noms, marques pour compter les jours) y imprègnent encore les lieux.
Ce château offre l’un des plus beaux panoramas sur la vallée de la Loire, on y admire les bateaux qui flottent sur le fleuve. À la suite de crues exceptionnelles, en 1846 et en 1856, Amboise s’est lancée dans la construction d’un barrage.

Le château de Chambord : François 1er fut le commanditaire de ce chef d’œuvre architectural mais, malheureusement, il n’y séjourna que très peu. Cet imposant château arbore une large façade renaissance, il renferme plus de 280 cheminées et des dizaines de sculptures. En plus, on y admire un parc de la taille de Paris regorgeant d’animaux sauvages dans lequel François 1er adorait chasser. François 1er invita et hébergea Léonard de Vinci car tous deux partageaient l’amour de l’architecture renaissance italienne. La particularité de ce château est les deux escaliers à double vis, à savoir que l’on peut y monter et y descendre sans jamais se rencontrer. Ce château a été construit sur pilotis, vu que l’endroit est un vrai marécage. Également, on y remarque l’emblème de François Ier qui était la salamandre et qui est présente sur plus de 300 voûtes sculptées et sur les murs.

Le château de Chenonceau : Un vrai colosse de pierres qui enjambe la rivière. Les grandes dames de France se sont succédées dans cet endroit, elles ont marqué leurs temps en mettant en avant, confort, beauté et raffinement avec des décorations somptueuses. Diane de Poitiers, la favorite du roi Henri II, y vécut et elle fit construire un pont à partir de son château, afin d’aller chasser de l’autre côté de la rive. Ensuite, Catherine de Médicis décida d’orner le pont de trois galeries. C’est à partir du XVIe siècles que les châteaux deviennent plus confortables et la fonction défensive des ces derniers devient moindre. Deux jardins à la française furent bâtis avec des tracés géométriques et symétriques dans tous les sens.